Passer au contenu principal

Votre panier

Votre panier est actuellement vide.
Cliquez ici pour continuer vos achats .

Le saké japonais, qu'est-ce ?

Tout d'abord, il existe en fait deux mots pour désigner cette boisson. En Occident, on l'appelle saké. Mais en réalité, en japonais, le saké désigne tout ce qui contient de l'alcool. Si vous entrez dans un bar et essayez de commander du saké en utilisant le mot "saké", vous pourriez aussi bien imaginer cette scène familière des westerns où un étranger entre dans un bar et tout le monde se tait. Au Japon, on parle parfois de saké - parfois précédé de l'honorifique O, O-sake - si le contexte est clair : c'est-à-dire si vous êtes dans un endroit qui ne vend que du saké. En revanche, le terme correct pour désigner la boisson fermentée à base de riz est Nihonshu (LIT : libation du Japon). Utilisez Nihonshu si vous voulez éviter toute confusion.

La définition légale du Nihonshu est celle qui remplit les conditions ci-dessous. Dans l'industrie, il est désigné sous le nom de Seishu (LIT : alcool clair). À l'opposé, on trouve le Dakushu (LIT : saké boueux) qui se présente sous diverses formes, dont le Doburoku, vestige d'un type de saké fait maison qui a été populaire jusqu'à son interdiction à l'ère Meiji. Il ne faut pas le confondre avec le saké Nigori, un saké légèrement opaque ou trouble résultant d'un passage dans un filtre grossier, qui fait partie de la catégorie Seishu.

・Plus de 22% d'alcool par volume
・Boisson alcoolisée fermentée filtrée / pressée à base de riz, de koji et d'eau.

De quoi est-il fait ?